• Résumé :
    Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant.
    Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout...
    les arts du plaisir.
    Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
    Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
    Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action.
    Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.

    Mon avis :
    J'ai adoré ce livre ! Selon mon avis, on n'est pas loin du chef d’œuvre !
    Bon ma chronique ne va pas être exemplaire car j'ai commencé ce livre en Novembre sur ma liseuse qui est tombée en panne, puis j'ai eu de graves pb familiaux et de santé et j'ai dû attendre la semaine dernière pour commander ce livre et le finir enfin. C'est un gros pavé : 958 pages. On ne les vois pas passer. Au début j'avais des à priori et j'étais même sûre de ne pas aimer ce livre car il avait était décrit comme littérature érotique et que ça parlait de SM. Mais finalement, à force de lire tous les avis élogieux, j'ai tenté et franchement j'aurais eu tort de ne pas le faire. Sur tout le livre il y a peut être au pire 20% d'érotisme et ça passe tout à fait. Pour le reste, il y a de tout dans ce livre : amour, amitié, espionnage, stratégies, politique, aventure, complots, vengeances, batailles, etc...Il y en a vraiment pour tous les goûts. Ici les femmes même si elles sont parfois utilisées pour le bon plaisir des hommes, d'autres sont femmes de pouvoir et mènent la danse. Phèdre, une héroïne que j'ai adoré, des personnages secondaires attachants (Hyacinthe surtout), car Joscelin m'a un peu agacé avec ses principes cassilins, ou intrigants (Isidore d'Aiglemore, Waldemar Selig, Barquiel L'Envers, etc...).
    Sur les 2 derniers chapitres, il y a peut-être un petit peu trop de descriptions comme sur les repas par exemple, quelques lignes auraient pu être omises et c'est pour ça que je ne le mettrais pas en coup de cœur (peut-être aussi à cause de la coupure de 3 mois que j'ai dû subir entre le début de la lecture et la fin) mais ce Tome 1 de Kushiel est une des plus belles lectures qu'il m'ait été donné de lire. ( avec les piliers de la Terre et Les dames du lac).

    Ma note : 4,5/5

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique